Comment isoler un chalet de jardin en bois ?

Par : Zoë - Catégories : Abri/Chalet

Comment éviter l'humidité dans son chalet de jardin en bois ?

L'objectif étant de rendre ce chalet de jardin agréable, il faut avant toute chose réfléchir à l'isolation.

C'est un point essentiel qu'il ne faut jamais négliger.

L'humidité et la température (chaude ou froide) trouvent toujours un moyen de s'infiltrer. Elles passent par différentes voies : les parois, le plancher, et les possibles ouvertures comme les portes et fenêtres.

Rien que pour les outils, l'isolation est nécessaire. Elle l'est d'autant plus pour vous si vous voulez vous sentir à l'aise dans votre chalet.

abri de jardin en kit

Quel isolant choisir ?

Il existe deux catégories d'isolant pour la toiture :

Les isolants en laine minérale comme la laine de verre ou laine de roche. Ils ont un bon rendement qualité-prix et sont très résistants.

Quant aux isolants en laine végétale comme le chanvre ou le lin, le prix au m2 est plus élevé. En revanche son utilisation sera plus facile donc plus agréable. C'est à vous de voir ce qui vous correspond le mieux.

Pensez à faire des comparatifs et à vous rendre en magasin pour demander conseil.

La différence entre une laine de roche par exemple et un isolant mince est sa pose. La laine de roche se place sous les chevrons avec une lame d'air avant d'installer un pare-chaleur.

Pour l'isolant mince, il s'agrafe directement sur chevrons. 

Pour les murs nous vous conseillons du lambris. 

Quelles sont les étapes à suivre pour isoler son chalet de jardin en bois ?

Étape 1 : Commencez par la toiture. Elle est responsable d'au moins 30% des déperditions thermiques. L'air chaud a tendance à monter et s'accumuler en hauteur sans que vous puissiez en profiter.

Par l'intérieur :

Choisissez un isolant assez mince ou laine de roche.

Ensuite, insérez entre les chevrons installés au préalable, l'isolant choisi en commençant par le bas de la toiture. Il est impératif d'avoir une lame d'air de 2 cm entre l'isolant et le revêtement. Coupez si besoin. N'hésitez pas à agrafer ou clouer votre isolant mince sur les liteaux ou chevrons pour plus de facilité.

Puis, posez le frein-vapeur ou pare-vapeur, toujours en prenant soin de l'agrafer.

Mettez en place les planches que vous aurez choisi. Nous vous conseillons du lambris pour plus de facilité. Il suffit juste d'emboîter les planches dans les unes dans les autres.

Par l'extérieur :

Choisissez un isolant assez mince ou laine de roche.

Déposez-le pare-vapeur, barrière contre l'humidité. Si l'isolant est mince, agrafez le pour mieux le fixer. Pour la laine de roche, coincez-la entre les chevrons. Vous pouvez aussi visser des contre lattes sur la volige du toit.

Posez un écran de sous-toiture et recouvrez-la de plaques d'OSB ou d'un bardage en bois.

Enfin, finissez par le revêtement que vous aurez choisi.

Étape 2 : Passez au sol.

Tout d'abord, il faut fixer des lambourdes assez espacées sur la dalle en béton.

Placez des plaques de polystyrène entre les lambourdes, découpées à la bonne taille.

Vous voilà fin prêt à choisir votre plancher, destiné à être vissé dans les lambourdes. Veuillez opter pour un revêtement d’au-moins 50 mm d’épaisseur avec une couche alu pour plus de confort.

 Étape 3 : Les murs, maintenant. 20 à 25% de la chaleur s'échappe par là.

Par l'intérieur :

Mesurez et notez l'espace entre les poteaux de votre structure.

Une fois l'isolant découpé, placez-les entre les poteaux.

Après cela, c'est l'heure d'installer le revêtement mural qui vous plaira. Privilégiez le lambris.

Par l'extérieur :

Le principe est le même qu'un manteau enveloppant tout le bâtiment.

Achetez des plaques de polystyrène et fixez-les directement sur les cloisons de votre chalet. Veuillez faire attention à ne pas laisser d'espace.

Posez-le pare-vapeur et choisissez votre finition, de préférence un bardage en bois.

Pour isoler, il y a aussi d'autres solutions comme changer ses fenêtres pour du double-vitrage et calfeutrer sa porte.

Pour un bon rapport qualité-prix, vous pouvez vous munir d'un film de survitrage et de joints adhésifs ou métalliques.

Utilisez de la mousse expansive s'il y a des courants d'air.

Et pourquoi ne pas installer à la place de volets battants, des volets coulissants ?

Pour une finition parfaite, une bonne couche de peinture s'impose !

Dernier point :

Il y'a une étape à ne pas négliger lors de l'installation de votre bâtiment, ou puis-je l'implanter pour qu'il soit le mieux abriter, et demande un minium d'isolation par la suite !

Articles en relation

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)